En Europe et dans le monde

Europe des projets

La stratégie et le développement de l’université Gustave Eiffel sont fortement ancrés à l’Europe, tant en formation qu’en recherche :

Erasmus + Université Européenne

L’université Gustave Eiffel propose une offre de formation d’excellence sur la ville de demain, favorisant l’insertion professionnelle des étudiants y compris les doctorants.

Les relations internationales visent notamment à constituer, piloter un réseau européen sur la ville et internationaliser la formation et la recherche.
Dans cet esprit, l’Université Gustave Eiffel a déposé, en février 2020, un projet d’université européenne, PIONEER centré sur la ville de demain, avec cinq partenaires, LAUREA Helsinki, Université Zilina, NTUA Athènes, TH Köln et ISCTE Lisbonne.

Projets de Formation

Par ailleurs, l’Université Gustave Eiffel participe à 4 projets Erasmus + « Partenariats stratégiques », dont un en coordination :

  • Itinerant Musical Composition Classes (IMCC) – Coordination - Université Gustave Eiffel
  • Lotus – Coordination - Kehl University of Applied Sciences
  • RailToLand – Coordination - Université Polytechnique de Madrid
  • Re-designing and co-creating innovative cultural heritage services through libraries (ITSELF)- Coordination National Library of Latvia

Ces projets visent à soutenir la conception, le transfert et/ou l’utilisation de pratiques innovantes ainsi que la mise en œuvre d’initiatives communes promouvant la coopération, l’apprentissage par les pairs et les échanges d’expériences au niveau européen.

Projets de Recherche

L’Université toute entière se mobilise pour accompagner et améliorer la participation des chercheurs au programme cadre de recherche et d’innovation et à l’espace européen de la recherche, autour d’une dynamique d’incitation, d’accompagnement et d’influence.

  • Incitation grâce au rôle clé de l’Université au sein du Point de Contact National (PCN) Transport qu’elle coordonne et du PIN Ville (PCN français sur la ville) qu’elle a co-créé.
  • Accompagnement via sa Task Force Europe :
    Avec plus de 80 projets et 21 millions d’euros depuis le début d’Horizon 2020 (20% des ressources propres recherche) les projets européens sont un enjeu important pour l’Université et son rayonnement international.
    L’Université Gustave Eiffel encourage la participation des chercheurs au programme cadre Horizon 2020 autres instruments financiers européens. Grâce au programme Horizon 2020, l’Union européenne finance des projets résolument interdisciplinaires susceptibles de répondre aux grands défis économiques et sociaux.
    Ce programme de 80 milliards d’euros, pour la période de 2014-2020 couvre l’ensemble de la chaîne de l’innovation, depuis l’idée jusqu’au marché, afin de soutenir les travaux des acteurs de la recherche et de l’innovation autour de trois priorités : Promouvoir l’excellence scientifique européenne, Défendre la primauté industrielle européenne et Répondre au grands enjeux et défis sociétaux de l’Union européenne
    L’Université Gustave Eiffel est actuellement coordinatrice des projets européens suivants :
       • ITN Marie-Curie : Infrastar
       • ICT : Proteus
       • Infrastructure de Recherche : RISIS 2
    Un accompagnement dédié est prévu pour l’ERC (avec du coaching personnalisé, de la formation, de la relecture, de l’aide sur les parties non scientifiques) : il s’agit du Pack « Objectif ERC ».
    Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) soutient la recherche européenne de très haute qualité.
    Les conditions proposées par l'ERC sont très favorables dans la mesure où les bourses sont attribuées pour une durée de 5 ans, pour un montant allant de 1,5 à 3,5 millions d'euros. Avec de telles enveloppes, les lauréats ou lauréates ont les moyens de recruter l'équipe de leur choix et de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour mener leur projet. Ils bénéficient par ailleurs d'un label d'excellence et de sa reconnaissance internationale. Les projet ERC de l’Université Gustave Eiffel :
       • ERC « Consolidator Grant » : Magnum
       • ERC « Starting Grant » : Open Jerusalem
       • ERC « Starting Grant » NEURODiam
  • Influence sur le futur programme Horizon Europe et le European Green Deal, via son bureau à Bruxelles :
    Afin d’assurer une mission d’information, de conseil et d’influence, l’Université Gustave Eiffel a nommé une permanente à Bruxelles, au CLORA (Odile Arbeit-de-Chalendar) depuis 2016. Le Club des Organismes de Recherche Associés – CLORA – compte au total 28 membres et facilite l’action des acteurs de la recherche publique française à Bruxelles. Il assure également un rôle d’échange, de veille, d’analyse et d’alerte avec des lettres d’information des notes et des journées thématiques. Il est une plateforme d’échange et de concertation bénéficiant à ses membres. Il publie la lettre du CLORA et organise régulièrement des journées thématiques ou de présentation des actualités bruxelloises.
    Des rencontres régulières ont lieu avec les partenaires majeurs que sont les Ministères de tutelle de l’Université Gustave Eiffel, la représentation permanente française à Bruxelles, la Commission et le Parlement européen.

Tous vos contacts

Coopérations Internationales

L’Université Gustave Eiffel se place au rang « d’université européenne à vocation internationale », reconnue dans le domaine des villes durables. Pour ancrer cette ambition, l’université renforcera et étendra les liens de collaboration qu’elle entretient en Europe et dans le monde.

L’Université Gustave Eiffel compte plus de 200 partenariats académiques avec des universités et instituts de recherche de toutes les régions du monde.

Laboratoires internationaux

Plusieurs laboratoires internationaux associés (LIA) ainsi qu’un institut international, structures hors-murs, concrétisent des liens de recherche désormais pérennes avec des équipes du monde entier.

Ces laboratoires mettent en commun des ressources humaines et matérielles pour réaliser leur projet scientifique commun. La relation entre les partenaires est formalisée par un accord.

Fondé en 2016 par l'Université de Sherbrooke (Québec) et l'ex-Ifsttar, le laboratoire international associé (LIA) ECOMAT rassemble une quarantaine de chercheurs autour du développement d‘éco-matériaux pour les infrastructures et le bâtiment.

« Travailler sur les écomatériaux avec une approche multi-échelle, de la molécule à la structure. » - Arezki Tagnit-Hamou, Directeur du groupe de recherche sur le ciment et le béton à l'Université de Sherbrooke

CONTACT : Loïc Divet

 

Le projet Biomechanics of Spine Injury and Pathologies (BSIP), soutenu par l’initiative d’excellence A*MIDEX, est le fruit d’une longue collaboration entre chercheurs de l’École Polytechnique de Montréal, du CHU Sainte-Justine, de l’École de technologie supérieure, de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, de l’AP-HM, du CNRS, de l’ex-IFSTTAR et d’Aix-Marseille Université.

Créé en partenariat avec l’Université Lyon 1, l'Ifsttar, la TÉLUQ, l’ÉTS et l’Université de Montréal, ce laboratoire vise à combiner les expertises de chacun pour mener des projets de recherche autour de deux axes principaux : le vieillissement et le handicap, ainsi que l’orthopédie et la traumatologie.

« La faculté de médecine et l’Université de Montréal tiennent à vous féliciter et à vous assurer de son plein soutien dans cette collaboration dont les thématiques s’inscrivent dans nos priorités de recherche. Nous sommes heureux de constater que l’approche “living lab” prendra encore plus de place au travers de ce partenariat qui bénéficiera d’un milieu de recherche exceptionnel » - Christian Baron, vice-doyen à la recherche et au développement de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

CONTACT : David Mitton

L’Université Gustave Eiffel et le DLR (Allemagne) ont unis leurs compétences pour créer l’institut de recherche « hors–les murs » intitulé INNOMOB.
INNOMOB se caractérise par un programme scientifique partagé et pérenne autour des questions d’innovation pour la mobilité et le transport en Europe. Il fait suite à une première coopération formalisée entre l’IFSTTAR et le DLR en 2013, le LIA DISTRANS qui avait pour objectif de mener des travaux conjoints sur la logistique et le transport de marchandises.

Les travaux envisagés se structurent autour de 4 axes :

  • L’analyse des évolutions de la mobilité des personnes et des biens,
  • Les nouvelles données ou les nouvelles méthodes de collecte de données pour l’analyse des mobilités,
  • Les nouvelles modalités d’aménagement en faveur de mobilités plus durables,
  • Les innovations technologiques et nouvelles mobilités : quels usages ? Quelle acceptabilité ? Quelle optimisation de la performance énergétique des véhicules ?

Réseaux

Réseaux européens

L’université Gustave Eiffel s’investit dans la construction de l’espace européen de la recherche et de la formation, notamment en portant ses thématiques dans les agendas européens et en contribuant aux instruments européens pertinents. 

L’université se distingue par sa profonde implication dans de nombreux réseaux européens et maintient son implication dans les structures et associations européennes les plus importantes pour ses chercheurs, cherchant à développer les synergies entre ces dernières. Ces efforts concourent à une dynamique collaborative qui facilite la participation à des projets Européens de différentes natures. 

En termes d’activité de recherche, l’Université Gustave Eiffel est impliquée dans des réseaux européens :

  • de formation afin de favoriser la mobilité et l’enseignement à distance
  • de recherche centrés sur les infrastructures, les ouvrages d’art et routes, les transports, la ville, les données
  • d’appui aux politiques publiques par son implication dans les travaux à ancrage politique en appui de la Direction des Affaires Européennes et Internationales du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

L’EAEC, fondé en 2004 en Pologne, compte plus de 140 membres et vise à : 

  • Permettre une information et une expérience parmi les coordinateurs européens du programme ERASMUS + et au-delà
  • Promouvoir la mobilité des étudiants, du personnel académique et administratif sur le territoire de l'Union européenne et au-delà
  • Diffuser les dispositions sur le processus de Bologne et ses mises à jour dans les milieux universitaires
  • Promouvoir les principes et la participation au programme ERASMUS + de la Commission européenne
  • Soutenir le processus d'augmentation des normes d'éducation et de qualité sur le territoire de l'Union européenne et au-delà
  • Organiser des séminaires et des conférences, afin de permettre une communication directe entre les membres de l'Association et d'être un catalyseur pour une mobilité accrue à travers l'Europe et au-delà, ainsi que de définir de nouveaux domaines d'activité de l'Association
  • Préparer et soumettre des propositions de projets à financer par la Commission européenne
  • Coopérer en tant que partenaire dans des projets financés par l'Europe
  • Mener des enquêtes et des études sur des sujets liés à ce qui précède
  • Produire des publications d'intérêt pour les membres

Camille Dulor (mission d’appui de la Vice-présidence International) est le point de contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d’informations


ECTP, fondée en 2004, est un forum d'acteurs dirigé par l'industrie reconnu par la Commission européenne comme un acteur clé de l'innovation, le transfert de connaissances et la conduite de la compétitivité européenne. ECTP regroupe 163 organisations membres, de 26 pays en Europe (UE et pays associés Suisse, Turquie et Israël), à travers le secteur de la construction et d'autres secteurs de l'ensemble de la chaîne de l'environnement bâti.

ECTP influence les investissements de recherche et d'innovation en Europe grâce à des travaux et projets en partenariat avec la Commission européenne et/ou d’autres secteurs.

ECTP comprend 5 groupes : 

  • Active Ageing & Design
  • Energy Efficient Buildings (E2B)
  • Heritage & Regeneration
  • Infrastructure & Mobility
  • Materials & Sustainability

Frédéric Bourquin (Directeur du département COSYS) est le point contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d'informations

ECTRI , association internationale à but non lucratif, fondée en 2003 et basée à Bruxelles compte 28 membres parmi les grands instituts ou universités européens en recherche sur les transports. 

ECTRI contribue à la construction de l'Espace Européen de la Recherche (ERA) en transport de surface en développant la coopération entre ses membres au sein de groupes de travail, de projets, de réunions orientées vers les thématiques et les processus intéressant la recherche sur les transports. ECTRI organise tous les deux ans en association avec d’autres associations, le FERHL et le FERSI, un séminaire « jeunes chercheurs » destiné à développer les pratiques de communications scientifiques orales et écrites.

Des chercheurs de l’Université Gustave Eiffel sont impliqués dans les groupes thématiques d’ECTRI (Mobilité, Sécurité Routière, sûreté et Management du Risque, Fret et Logistique, Ecopol, Management du trafic) pour produire des documents stratégiques de propositions d’action de recherche en vue de la préparation du Programme cadre de recherche pluriannuel Européen (PCRD).

Claude Marin-Lamellet (Vice-président International adjoint) de l’Université Gustave Eiffel est le point contact.

Plus d’informations 

EECI, association fondée en 2006 dans le cadre du réseau d’excellence HYCON (FP6-IST-511368), stimule les recherches collaboratives multinationales et multidisciplinaires sur le thème du contrôle embarqué.

L’EECI, qui comprend 12 organismes partenaires en Europe, s’attache à faire tomber les barrières entre les disciplines et à faciliter la diffusion des méthodes et des outils. Il développe la formation des étudiants et des chercheurs et encourage le transfert technologique vers l’industrie.

Mariana Netto (département COSYS) est le point contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d'informations 

EUA représente les universités et les conférences nationales des présidents d’université de 47 pays européens (850 membres). L’EUA joue un rôle majeur dans le processus de Bologne et dans la définition des politiques de l’Union européenne en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation. Grâce à ses relations avec un grand nombre d’autres organisations européennes et internationales, l’EUA garantit que la voix indépendante des universités européennes est entendue, chaque fois que sont prises des décisions ayant un impact sur leurs activités.

L’association fournit une expertise dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche, et offre en même temps un espace permettant l’échange d’idées et de bonnes pratiques. Les résultats des travaux de l’EUA sont accessibles à ses membres et aux parties prenantes par le biais de conférences, de séminaires, de son site web et de publications.

Plus d’informations

EURNEX, réseau d'excellence devenu une association dédiée à la recherche ferroviaire comprend 44 universités et centres/instituts de recherche de 20 états membres de l'Union Européenne et de Russie, ainsi que les principales associations Européennes ferroviaires comme l'UIC, l'UITP, et l'UNIFE. 

L’association EURNEX : 

  • Participe à l’intégration du paysage de la recherche ferroviaire en Europe, aujourd’hui fragmenté
  • Contribue à la mise en place du futur système ferroviaire européen plus compétitif 
  • Renforce la coopération dans la recherche et l'éducation, ainsi que l’échange de connaissances entre les membres de l'association
  • Facilite la planification et la mise en œuvre des projets de recherche communs entre les membres et constitue un environnement de recherche durable pour le secteur ferroviaire

Des chercheurs de l’Université Gustave Eiffel sont impliqués dans les groupes thématiques Mobilité intelligente, sécurité et sûreté, infrastructure et signalisation et facteurs humains.

El Miloudi El Koursi (Département COSYS) de l’Université Gustave Eiffel est vice-président d’EURNEX.

Plus d'informations

Le FEHRL, association internationale fondée en 1989 et basée à Bruxelles, compte plus de 30 instituts et laboratoires de recherches nationaux membres dans toute l’Europe et des membres associés de pays non européens (USA, Australie, Afrique du Sud et Israël). 

Le FEHRL œuvre pour créer, maintenir et renforcer la qualité et l’efficacité des réseaux de transport routier et faire reconnaître le rôle vital que ces réseaux jouent en Europe. Le FEHRL s’implique dans des sujets de recherche sur l’ingénierie routière notamment et les questions d'environnement associées, les transports intelligents et les géo-technologies. Le FEHRL organise tous les 2 ans un séminaire international réunissant une centaine d’experts afin d’identifier les priorités de recherche et maintenir la bonne coopération entre ses membres.

Des chercheurs de l’Université Gustave Eiffel sont impliqués dans des instances et groupes d’experts afin de préparer le Programme cadre de recherche pluriannuel Européen (PCRD) et pour collaborer dans les réponses aux appels à projets. 

Agnès Jullien, Vice-présidente International de l’Université Gustave Eiffel, est directrice exécutive du FEHRL depuis 2019 et membre du Board.
Fabienne Anfosso-Ledée (département MAST) de l’Université Gustave Eiffel est Research Coordinator au FEHRL.

Plus d'informations

Le FERSI, créé en 1991, encourage la collaboration entre les instituts de recherche de 24 pays européens pour mettre en œuvre une recherche sur la sécurité routière prénormative. 

Le FERSI promeut et coordonne des projets de recherche de haute qualité sur les questions de sécurité routière, des consultations sur la mise en œuvre des résultats de recherche et leur évaluation scientifique.

Des chercheurs de l’université Gustave Eiffel, cofondatrice du FERSI, sont directement impliqués dans les travaux menés par les groupes de travail.

Dominique Mignot (Directeur du département Transport Santé Sécurité) de l’Université Gustave Eiffel est vice-président du FERSI. 

Plus d'informations

Ce réseau d'excellence regroupant 16 universités et centres de recherche en Europe porte les thématiques de recherche liées à la conception des Technologies d’Information et de Communication dans le transport et mène des actions fédérant la recherche et la dissémination de la connaissance au niveau Européen. 
Humanist organise une conférence tous les deux ans ainsi que des écoles d’été.

Des chercheurs de l’Université Gustave Eiffel contribuent à l’identification des thèmes de recherche prioritaires et à des projets Européens.

Annie Pauzié (Département Transport Santé Sécurité) de l’Université Gustave Eiffel est membre du board.

Plus d'informations

L’Alliance UERA est une initiative de la JPI Urban Europe ; c’est un réseau de coopération entre des organismes de recherche et des universités qui développent des travaux de recherche et d’innovation dans le domaine urbain. L’alliance compte plus d’une cinquantaine d’organismes de recherche venant de 18 pays européens ; elle dépasse le cadre de la JPI Urban Europe et intègre l’ensemble des acteurs du monde de la recherche sur l’urbain. UERA promeut l’excellence scientifique dans le domaine de la recherche urbaine en suivant une approche systémique, environnementale et socio-économique et favorise l'étude des méthodologies et des outils utiles pour la prise de décision, la planification, la conception et la gestion urbaines. Les objectifs, les activités et l'organisation de l’Alliance reflètent ces principes dans le cadre d'un développement urbain européen et d'une coopération internationale. 

UERA vise à renforcer les capacités européennes dans le domaine de la recherche et de l’innovation urbaines grâce à :

  • L'élaboration d'une vision commune de la recherche urbaine ;
  • La construction de projets communs par le partage de compétences et de ressources ; 
  • Le partage d’infrastructures de recherche comme les bases de données, les observatoires urbains ou les living labs ;
  • Le développement de coopérations avec les principales organisations de recherche européennes et internationales dans le domaine urbain.

Anne Ruas assure la coordination de l’UERA depuis 2017.

Alain L’Hostis participe au groupe de travail « Accessibility And Connectivity ».

Plus d’informations 

Réseaux internationaux

L’internationalisation hors de la zone Europe est une priorité de l’Université : le domaine des villes durables est un marqueur fort, mais non exclusif. Pour nourrir et accroître son rayonnement et sa visibilité, il s’agit d’insuffler dès maintenant, avec des partenaires internationaux, notamment ceux qui sont impliqués dans le domaine de la Ville, une dynamique structurante, visible et attractive, par zone géographique. 

En termes d’activité de recherche, l’Université Gustave Eiffel est impliquée dans des réseaux internationaux :

  • de formation afin de favoriser la mobilité et l’enseignement à distance
  • de recherche centrés sur les infrastructures, les ouvrages d’art et routes, les transports, la ville, les données
  • d’appui aux politiques publiques par son implication dans les travaux à ancrage politique (OCDE) en appui de la Direction des Affaires Européennes et Internationales du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

L’AIPCR existe depuis 1909, coïncidant avec l’émergence de l’ère de l’automobile. L’AIPCR facilite et favorise le dialogue et le partage de connaissances autour des questions et problématiques routières,  reconnue de par le monde avec 122 états membres. Elle a un statut consultatif auprès du Conseil Économique et Social des Nations Unies depuis 1970.
 
L’Université Gustave Eiffel est impliquée dans la gouvernance de l’association mondiale de la route et contribue fortement aux productions de l’AIPCR au travers principalement des comités techniques. Le plan stratégique 2016-2019 avait mis en place 18 comités techniques et 3 groupes d’études. L’Université Gustave Eiffel était impliquée dans plusieurs comités techniques et 1 groupe d’étude dont :

  • Conception routière et infrastructures pour des solutions de transport innovantes
  • Chaussées
  • Stratégies d'adaptation / Résilience

Bernard Jacob (Vice-présidence recherche) de l’Université Gustave Eiffel est le contact du comité terminologie et du comité transport de marchandises.
Abdelmename Hedhli (département COSYS)  de l’Université Gustave Eiffel) est le contact pour le groupe d’études véhicule automatisé.
Eric Dimnet (département COSYS)  de l’Université Gustave Eiffel) est le contact pour le comité infrastructures et transports plus durables.
Yasmina Boussafir (département GERS) de l’Université Gustave Eiffel) est le contact pour le comité terrassements.

Plus d’informations

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe 990 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 118 pays. Créée il y a près de 60 ans, elle est l’une des plus importantes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie. À ce titre, elle met en œuvre, dans son champ de compétences, les résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

Présente dans 40 pays l’AUF dispose d’un réseau de 59 représentations locales. Ses services centraux se répartissent entre Montréal et Paris (France).  Dix directions régionales pilotent ses actions sur le terrain en Afrique centrale et des Grands Lacs, en Afrique de l’Ouest, dans les Amériques, en Asie-Pacifique, dans la Caraïbe, en Europe centrale et orientale, en Europe de l’Ouest, au Maghreb, au Moyen-Orient et dans l’Océan Indien.

Sept antennes administratives, 36 campus numériques francophones consacrés au numérique et quatre instituts de la Francophonie consacrés à la formation, la recherche, au conseil et à l’expertise, complètent ce dispositif régional d’intervention.

Amina Bécheur (Vice-présidente International déléguée à la zone Maghreb) est la représentante de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d’informations 

La CODATU, association de droit français (loi 1901) à vocation internationale, est née de la conférence mondiale sur les transports urbains, organisée à Dakar en 1980. La CODATU promeut les politiques de mobilité urbaine soutenable à travers des actions de formation, d’animation et d’échanges scientifiques, techniques, économiques et sociaux concernant les systèmes de déplacements urbains et périurbains ; elle s’appuie sur les échanges d’expériences entre les pays en développement et les pays les plus anciennement industrialisés.

Claude Marin-Lamellet (Vice-président International adjoint) est le point contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d’informations

Le FIT, comme auparavant la Conférence Européenne des Ministres des Transports (CEMT), est depuis 2006 une organisation intergouvernementale appartenant à la famille de l'OCDE.

Les membres fondateurs du FIT comprennent tous les membres de l'OCDE, ainsi que beaucoup de pays d'Europe centrale et de l'est. Les réunions plénières annuelles du FIT donnent aux ministres des Transports des pays membres la possibilité d'échanger sur les sujets d'importance stratégique mondiale en rapport avec tous les modes de transport. Le FIT permet l'adhésion d'un plus grand nombre de pays qu'à la CEMT auparavant, alors que ce Forum a à présent une vocation mondiale et non plus seulement européenne.

Organisation

  • Secrétariat : le secrétariat de ITF est localisé dans les locaux de l’OECD à Paris (France). Dirigé par le secrétariat général, le Coréen Young Tae KIM depuis mai 2020
  • Présidence : principe de la présidence tournante chaque année ; la présidence pilote le conseil des ministères des transports, le management board et a une place centrale dans l’organisation du sommet annuel. La présidence en 2019/20 a été donnée à l’Irlande, avec comme vice-présidents le Maroc et le Royaume Uni. 
  • Conseil des ministères des transports (CMT) : ce conseil est l’instance de décision de plus haut niveau de ITF 
  • Transport Management Board : donne les directions et sujets de travail du forum ; il est constitué de représentants des états membres et se réunit deux fois par an ; il est présidé par le pays qui dispose de la présidence 
  • Task Force : dédiée à l’organisation du sommet annuel (en Mai à Leipzig)
  • Analyse de recherches et politiques : le centre de recherche en Transport organise le sommet annuel sur le plan scientifique et met en œuvre les projets de recherche adaptés par le ITF sous la supervision du comité de pilotage (le transport research committee) 

Claude Marin-Lamellet (Vice-président International adjoint) est le point contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d’informations

La Mission Interuniversitaire de Coordination des Échanges Franco-Américains (MICEFA) est un consortium d’universités d’Île de France, créé en 1985 afin de promouvoir la coopération scientifique et culturelle entre la France et l’Amérique du Nord anglophone. Les partenaires nord-américains sont au nombre de 60, la plupart aux États-Unis et certains dans le Canada anglophone. Les échanges sont d’un ou deux semestres académiques.

Camille Dulor (mission d’appui de la Vice-présidence International) est le point de contact de l’Université Gustave Eiffel.

Plus d’informations

La RILEM, créée en France en 1947 et présente dans 70 pays, promeut la coopération scientifique dans les domaines des matériaux de construction et des ouvrages. 

L’Université Gustave Eiffel est particulièrement en phase avec les objectifs de la RILEM, avec sa méthodologie fondée sur la rigueur, l’excellence scientifique et l’ouverture. 

L’Université Gustave Eiffel est fortement représentée dans la RILEM par ses 40 membres individuels dont 26 font partie de comités techniques. Les membres individuels de l’Université Gustave Eiffel sont présents dans 22 comités, la participation la plus nombreuse correspond aux TC 237 (Testing and characterization of sustainable innovative bituminous materials and systems) et 241 (Mechanisms of cracking and debonding in asphalt and composite pavements). 

Nicolas Roussel (département MAST) de l’Université Gustave Eiffel est vice–président de la RILEM.

Plus d’informations

Le Transportation Research Board (TRB), organisme américain qui dépend des National Academies ainsi que du National Research Council (NRC) existe depuis 1920.

Le Transportation Research Board (TRB) est l'une des six divisions du Conseil national de la recherche (NRC), lui-même administré par les trois académies. La mission du TRB est de contribuer activement à l’innovation et au progrès dans le domaine des transports multimodaux à travers l’échange d’expériences et d’informations, le conseil, la gestion de la recherche et la diffusion de la connaissance. 

Le TRB est géré par un comité exécutif et est organisé autour de cinq divisions :

  1. Technical Activities Division : anime et assure la gestion des comités du TRB, organise les conférences et colloques, notamment le TRB annual meeting
  2. Cooperative Research Programs Division : assure la gestion de l’ensemble des programmes de recherche collaboratifs (NCHRP, ACRP, TCRP, NCFRP, HMCRP…)
  3. Strategic Highway Research Program 2 : assure la gestion du projet SHRP2
  4. Consensus and Advisory Studies : assure la gestion des programmes de recherche spéciaux (administration, politiques…), la gestion des bases de données du TRB (TRIS, RIP…) et la conduite des projets Synthesis et IDEA.
  5. Administration and Finance : assure le suivi administratif et financier des activités du TRB.

Le congrès annuel du TRB mobilise près de 14000 participants, 5000 présentations regroupées dans 800 sessions et 200 exposants, une participation régulière de plusieurs hauts responsables de la DG RTD et de la DG Move de la commission Européenne.

Claude Marin-Lamellet (Vice-président International adjoint) est le point contact de l’Université Gustave Eiffel.


Les comités impliquant des chercheurs de l’Université Gustave Eiffel 

  • Conseil activités techniques
       o International Cooperation (A0010)
  • Politique et organisation
       o Accessible transportation (ABE60)
       o Women's Issues in Transportation (ABE70)
       o Transportation in Developing Countries (ABE 90)
       o Urban Transportation Data and information systems (ABJ30)
       o Highway Traffic Monitoring (ABJ35)
       o Travel Survey Methods Committee (ABJ40)
  • Planification et environnement
       o Traveler Behavior and Values (ADB10) 
  • Design et construction
       o Pavement rehabilitation (AFD70)
       o Steel Bridges (AFF20)
       o Field Testing and Nondestructive Evaluation of transportation Structures (AFF40)
       o Structural fiber reinforced polymers (AFF80)
  • Opérations et préservation
       o Surface transportation weather (AH010)
       o Vehicle-Highway Automation (AHB30)
       o Traffic Flow theory and characteristics (AHB45)
  • Sécurité et usagers
       o Traffic law enforcement (ANB40)
       o Simulation and measurement of vehicle and Operator performance (AND30)
       o Visibility (AND40)
       o Pedestrian Committee (ANF10)
       o Motorcycle and Mopeds (ANF30)
  • Fret et logistique
       o Urban Freight Transportation (AT 025)
       o Truck Size and Weight (AT055)

Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.