Actualité

Recherches

Finale UPE du concours « Ma thèse en 180 secondes »

Huit candidats, 3 minutes chacun, et à la fin, il n’en restera qu’un. Jeudi 5 mars, l’École vétérinaire de Maison Alfort accueillera la finale d’Université Paris-Est (UPE) de « Ma thèse en 180 secondes ». C’est la 6e année consécutive que l’UPE participe à ce concours, organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU). Il permet aux doctorants et aux jeunes docteurs de présenter leurs travaux de recherche à un public profane et diversifié.

Ce format est une adaptation française du concours australien « Three Minute Thesis » au cours duquel les candidats doivent résumer leur sujet de thèse à l’aide d’une seule diapositive dans un temps limité, tout en s’assurant qu’ils soient concis, convaincants et compréhensibles par l’intégralité du public.

Événement à suivre sur les réseaux sociaux

Le jury, composé d’un président, d’un enseignant-chercheur, d’un représentant du monde socio-économique et du monde des médias, devra départager les candidats. Chacun pourra aussi participer au vote du « Prix du public » en assistant à l’événement. Pour ceux qui ne peuvent venir, Université Paris-Est interviendra sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MT180 pour permettre à tous de suivre et de réagir avec des images de la finale.
Les deux doctorants sélectionnés participeront aux demi-finales nationales organisées début avril à Paris, face aux lauréats des autres Comue et regroupements nationaux participant au concours.

Finale Université Paris-Est 2020 de « Ma thèse en 180 secondes »
Jeudi 5 mars à 15h30
École nationale vétérinaire d’Alfort
Amphithéâtre Fragonard
7 avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Les candidats :

  • École doctorale Ville, Transports et Territoires

Maud HAFFNER (LVMT) : « L'impact des formes urbaines dans la mise en place des politiques de transition énergétique : une approche par la modélisation »

  • École doctorale Organisations, Marchés, Institutions

Anne-Claire CHÊNE (IRG) : « Le rôle des pratiques dans la construction de la confiance des salariés dans leur organisation : une étude de cas »

  • École doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement

Adrien FRANÇOIS (CERTES) : « Estimation des déperditions thermiques dans une paroi par thermographie infrarouge active »

  • École doctorale Mathématiques et STIC

Adrien LE FRANC (CERMICS) : « Optimisation stochastique de systèmes énergétiques urbains avec prise en compte du risque »
William MARGHERITI (CERMICS) : « Méthodes numériques pour le transport optimal martingale »
Adrien TOUBOUL (CERMICS) : « Modélisation des incertitudes dans un graphe de modèles de simulation physique »

  • École doctorale Sciences de la Vie et de la Santé

Sana JEMEL (DYNAMYC) : « Optimisation du traitement des infections fongiques invasives à l'ère de la résistance aux antifongiques : mise au point d'un modèle in vivo alternatif pour tester l'efficacité thérapeutique des azolés »

  • École doctorale Santé Publique

Sonsoles FUENTES (Santé Publique France) : « Définition et validation d'algorithmes d'identification des cas de diabète dans les bases de données médico-administratives à partir de la cohorte Constances et application à l'étude de l'évolution de la prévalence et de l'incidence du diabète dans le SNDS »

Voir toutes les actualités

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.