Actualité

Expertise

RE2020 et analyse de Cycle de Vie dynamique simplifiée : les recommandations de l’Université Gustave Eiffel

La réglementation environnementale 2020 émerge de la volonté de l’État et du dialogue avec les acteurs qui ont décidé d’agir collectivement pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est un défi pour l’ensemble des secteurs et notamment celui du bâtiment. 
Dans ce cadre, l’Université Gustave Eiffel apporte son expertise et formule ses recommandations. Celles-ci pourront, le cas échéant,  donner lieu à des ajustements du projet de réglementation et ainsi participer à sa mise en œuvre et son succès, tout en conservant son ambition initial.

En signant l’Accord de Paris en 2015, la France a pris un engagement important dans la lutte contre le changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer et l’effort se répartir parmi les différents secteurs. Cette ambition a été réaffirmée dans la loi énergie-climat qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Aussi, l’État, avec l’aide des acteurs du secteur, a lancé un projet inédit pour prendre en compte dans la réglementation non seulement les consommations d’énergie, mais aussi les émissions de carbone, y compris celles liées à la phase de construction du bâtiment : la réglementation environnementale 2020 (RE2020).
Cette nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs a été prévue par la loi « Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique » (ELAN) et s’appliquera aux permis de construire des bâtiments neufs à partir de janvier 2022. 
Cette réglementation utilise une méthode d’analyse de cycle de vie dynamique simplifiée dont l’objectif est de décompter les émissions carbone tout au long de la durée de vie du bâtiment et de prendre en compte le stockage temporaire du carbone.

La méthode d’« analyse en cycle de vie dynamique » retenue pour la réglementation RE2020

Toutefois, cette approche très nouvelle peut être discutée d’un point de vue scientifique. Aussi, les chercheurs de l’Université Gustave Eiffel présentent leurs recommandations pour l’introduction de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) dans la RE2020.
Notamment, il est suggéré une évolution de la période de décompte du Potentiel de Réchauffement Global (PRG) et de l’introduction d’un horizon temporel de l’impact constant (HTI, proposé égal à 100 ans) alors que dans la méthode proposée dans la RE2020 c’est la durée d’observation qui est fixe (ce qui conduit à un HTI variable et inférieur à 100 ans lorsque les émissions sont retardées). Ce changement peut être intégré à l’ACV dynamique simplifiée en prenant les coefficients correctifs qui sont proposés dans la note.
Enfin, la mise à disposition de ces recommandations vient confirmer la volonté de l’Université Gustave Eiffel de poursuivre un processus d’ouverture et d’enrichir les travaux scientifiques grâce à un dialogue renforcé avec la société et ce, conformément à la Charte d’ouverture à la société dont elle est signataire avec 7 autres établissements.

Note de recommandations de l’Université Gustave Eiffel

La RE2020 donne trois axes prioritaires au futur bâti :

  • Priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie,
  • Diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments,
  • En garantir la fraîcheur en cas de forte chaleur.

Retrouvez en ligne 

Voir toutes les actualités