Actualité

Recherches

« La relation de Man Ray avec le cinéma a été courte mais riche » : entretien avec Carole Aurouet

Carole Aurouet - Photo © Muriel Bergasa

Carole Aurouet est maître de conférences HDR en études cinématographiques à l’Université Gustave Eiffel et membre de l’IRCAV (Institut de recherche en cinéma et audiovisuel). Elle donne également un séminaire au sein de l’école doctorale Arts & Médias de l’Université Sorbonne Nouvelle. Elle revient sur ses travaux les plus récents : une conférence sur « Man Ray et le cinéma » et un colloque en ligne autour de la figure de Musidora.

Quels sont vos principaux thèmes de recherche ?

Je suis spécialiste de Jacques Prévert dont l’œuvre est protéiforme (poésie, cinéma, théâtre, collage…). Plus largement, mes recherches s’intéressent aux relations entre poésie et cinéma. Mon habilitation à diriger des recherches était ainsi centrée sur le cinéma des poètes, dont un certain nombre de surréalistes. Dans le cadre du projet ANR « Histoire du cinéma en France de 1908 à 1919 », je travaille sur la présence de la poésie dans le cinéma muet pendant cette période. À cette époque, des poètes écrivaient parfois spécialement des textes qu’ils déclamaient durant la séance !

Dans quel contexte avez-vous préparé votre conférence « Man Ray et le cinéma » ?

Cette conférence aurait dû se tenir au cinéma Les Trois Luxembourg le 10 décembre, en lien avec l’exposition « Man Ray et la mode » du musée du Luxembourg/Sénat. J’y présente la relation de Man Ray au cinéma, un aspect moins connu que sa pratique photographique qui a, d’ailleurs, irrigué sa pratique cinématographique. Il a réalisé notamment L’Étoile de Mer, un court-métrage avec Kiki de Montparnasse dont le scénario est inspiré d’un poème de Robert Desnos. Ses films ont été tournés entre 1923 et 1929 ; c’est une période courte mais sa production, pendant ce laps de temps, a été riche. Il s’est arrêté de tourner avec le passage au cinéma parlant, se contentant par la suite de capter des images intimistes, par exemple à l’occasion de visites d’amis.

Man Ray est sans cesse en train d’expérimenter, c’est un génie de l’invention. Ses films sont atypiques dans la forme comme dans la narration, aux antipodes des productions de l’industrie cinématographique. Ils peuvent être assez déstabilisants, suscitant aussi bien l’enthousiasme que le rejet.

« Musidora est une artiste très complète, une personnalité remarquable à découvrir ! »

Pouvez-vous nous parler de la figure de Musidora, sujet de votre colloque en ligne ?

Dans le cadre du même projet ANR, Marie-Claude Cherqui, Laurent Véray (Université Sorbonne Nouvelle) et moi-même avons organisé du 18 au 20 novembre 2020 un colloque intitulé « Musidora, qui êtes-vous ? », afin d’éclairer les différentes facettes de cette artiste. Cet événement, qui devait se tenir à la cinémathèque Robert Lynen (Paris XVIIe arr.) et au CNC (Paris XIVe arr.), a finalement eu lieu en ligne. Les actes du colloque seront publiés fin 2021 aux éditions Marest.

En 1915, Musidora a interprété Irma Vep dans un serial en dix épisodes, Les Vampires, de Louis Feuillade. Pour ce rôle, elle était intégralement vêtue d’un collant de soie noire moulant, ce qui, pour l’époque, était très subversif. Elle a marqué notamment les futurs surréalistes comme Breton ou Aragon, alors âgés d’une quinzaine d’années.

Au-delà de cet aspect iconique, Musidora est une artiste très complète : elle joue au music-hall et au théâtre, réalise et produit elle-même des films. Remise sur le devant de la scène par le féminisme, c’est une personnalité remarquable à découvrir !

Les Vampires - Irma Vep (Musidora)

Son parcours en dates clés

  • 2001 : Doctorat sur les scénarios détournés de Jacques Prévert à la Sorbonne Nouvelle
  • 2013 : Habilitation à diriger des recherches sur le cinéma des poètes à l’Institut européen de cinéma et d’audiovisuel 
  • 2015 : Création de la collection « Le cinéma des poètes » aux Nouvelles éditions Place
  • 2018 : Création de la collection « Les films sélectionnés » aux éditions Gremese

Plus d'infos :

Carole Aurouet - Photo de Muriel Bergasa

Voir toutes les actualités